Lucie Noël-Richard

  • Née à l’Ile de La Réunion, dans le Cirque de Mafate
  • Issue d’une famille nombreuse (11 frères et sœurs) et modeste
  • Née de parents qui ne savent ni lire, ni écrire, j’ai toujours eu soif de lecture et d’écriture. J’ai eu des parents formidables qui se sont toujours battus pour s’en sortir dans la vie. Je dois, je pense, à ma mère cette force de caractère, elle qui m’a toujours appris qu’on relève toujours la tête malgré les difficultés de la vie. Quand on tombe et qu’on trouve la force de se relever, on reprend confiance et on se sent plus fort. Mon 1er livre « Sous les brumes de Mafate » lui a été dédié. En effet, à travers une belle histoire d’amour, un jeune homme du littoral rencontre dans le Cirque de Mafate, une « fille des hauts » : mais j’ai surtout retracé les souvenirs de ma mère et la vie qu’elle n’a pas eue, tout en décrivant les modes de vie différents du Cirque (qu’on ne peut accéder qu’à pied ou en hélicoptère) par rapport au littoral.   Ce premier livre a été publié par Les Editions Amalthée.  En 2009, l’office du tourisme de La Réunion était présent au marché de noël à Lyon. J’ai été invitée pour présenter le livre à cette occasion. (voir article de presse). Lors des vacances à la Réunion en juillet 2010, La Librairie Gérard à Saint Denis m’a proposée une séance de dédicaces. (voir article de presse ci-joint).
  • Les lecteurs de mon 1er roman m’ont encouragée à continuer à écrire des histoires sur l’Ile de La Réunion. C’est une manière pour moi de faire connaitre les villes de l’Ile où je suis née. Mon 2ème livre parlera surtout de Saint Denis, la capitale et Saint Philippe, qu’on dit « ville du Sud Sauvage ». « Le secret de Juliette » est publié depuis 2015 chez les Editions Baudelaire.
  • Sortie programmée pour 2017 : un conte pour enfant, illustré par les élèves de l’école primaire de Biséous à CASTRES.
  • J’ai quitté l’Ile en 2003 pour venir m’installer à Lyon dans le but de permettre à mes enfants de découvrir les richesses d’ailleurs. J’ai emmené dans mon cœur le soleil de La Réunion. Je m’aperçois en Métropole que La Réunion mérite d’être connue pas seulement pour ses sites touristiques, mais aussi pour sa culture, son mode de vie, ses traditions. Nous disposons de tant de richesses qu’il serait dommage de ne pas les partager. Quand j’écris, j’essaie de transmettre à travers mes lignes la vie de là-bas.

Débuter en tant qu’écrivain n’est pas facile, mais c’est déjà une belle expérience que je compte approfondir. Je compte sur les éditeurs pour me permettre de continuer à faire partager ma passion de l’écriture et des belles histoires au public.

Ses romans